La vendange, intégralement cueillie à la main, est conduite à la cave dans des petites caissettes afin de préserver les qualités originelles du raisin et de pérenniser les efforts réalisés à la vigne.
Les raisins sont alors reçus avec soin et sont travaillés avec des matériels respectueux. Nous utilisons un pressoir pneumatique afin de maitriser au mieux les cycles de pressions pour une extraction des jus douces et contrôlée.

Notre but est de travailler au plus proche de la vendange afin de vinifier des vins de terroir, des vins plaisir avant tout. Nous effectuons une sélection parcellaire très stricte afin de vinifier séparément des petites cuvées et ceci nous permet alors d’avoir un plus large choix lors des assemblages (réalisés avec le concours de M. Jacques Puisais, œnologue et fondateur de l’institut du goût).

Nos vins sont vinifiés traditionnellement avec une maîtrise permanente des températures. Les fermentations se font avec des levures indigènes et sans soufre afin de révéler la typicité de notre terroir. Les fermentations achevées, nos vins sont ensuite affinés en cuve.
La mise en bouteille de nos vins se fait au printemps au domaine.
Nous travaillons nos vins en nous appuyant sur le calendrier lunaire de façon à rendre bénéfique chaque action et à limiter voire éviter l’utilisation d’adjuvant (colle, filtration..) pouvant dans une certaine mesure altérer l’expression des vins.

Notre vignoble, d’un seul tenant autour du Mas, se situe sur lacommune de Bellegarde et grandit sur une terre de soleil, de pierres et de vent : Terroir d’AOP dont l’AOP Clairette de Bellegarde (pour lesblancs) et l’AOP Costières de Nîmes (pour les rouges).
Le sol est constitué de cailloux siliceux, déposés jadis par le Rhône, appelés localement « gress ». Ces galets, chauffés le jour par le soleil, restituent la nuit cette chaleur pour une meilleure maturation des raisins. Ils confèrent au sol de meilleures propriétés filtrantes et sont donc garants d’une fraîcheur naturelle. Ils facilitent l’accès des racines aux nappes d’eau plus profondes et offrent ainsi aux vignes une meilleure résistance à la sécheresse estivale.
Le mistral, vent dominant, souffle de façon régulière : il garantit une bonne aération des grappes et limite ainsi le risque de maladies.
Le vignoble se compose de 4.3 ha de Syrah, de 2.10 ha de Grenache noir pour l’élaboration des vins rouges et rosé mais également de 2.50 ha de Clairette pour notre vin blanc sec et pour la vendange tardive.


Notre philosophie est d’aider la vigne à révéler son terroir pour une expression plus personnelle de nos vins. L’emploi d’éléments naturels dans la conduite du vignoble permet à la flore et la faune auxiliaires de se développer en harmonie.
Le travail du sol (chaussage superficiel sans retournement) se fait avec une petite charrue vigneronne, il est essentiel dans le maintien de son équilibre. Il permet en effet une aération du sol pour une meilleure activité microbienne et facilite la minéralisation d’éléments majeurs. Il favorise aussi une meilleure infiltration de l’eau. Le déchaussage, par la suppression des racines superficielles, contraint la vigne à un enracinement plus profond et va ainsi « chercher » le terroir. Travailler le sol est aussi la façon la plus biologique de maintenir ses vignes propres afin de réguler les herbes indésirables.

Afin que le terroir s’exprime au mieux dans les raisins puis dans les vins, nous recherchons de faibles rendements que nous limitons par une taille appropriée. Si besoin est, nous réalisons des vendanges en vert lors de la floraison et de la véraison afin de concentrer arômatiquement les grappes restantes et nous enlevons les entre-cœur à la main pour une meilleure pénétration de la lumière et du vent.

Les vendanges sont réalisées intégralement à la main. Les raisins sont conduits à la cave dans des petites caissettes afin de préserver leurs qualités originelles.

La biodynamie, fruit de cette démarche qualitative et globale se fonde sur des pratiques et observations ancestrales. Elle repose sur l’utilisation de préparations spécifiques à des doses homéopathiques permettant une meilleure vitalité, un bon équilibre de la vigne et du sol et un enracinement plus profond pour une fidèle expression du terroir. Elle repose également sur le principe de dynamisation qui consiste à réactiver les principes actifs des préparations par une oxygénation.
Ces préparations provenant de matières végétales, animales et minérales transformées permettent à la vigne de renforcer son système immunitaire. Nous utilisons aussi des tisanes et décoctions de plantes (ortie, prèle, saule, camomille…),reconnues pour leurs vertus, afin d’aider la vigne à lutter contre les pressions extérieures (excès climatiques, maladies..). Nous les pulvérisons sur la vigne.
Le principe fondamental de la biodynamie est de ne pas guérir mais de prévenir en offrant à la vigne un cadre équilibré, diversifié et harmonieux car la diversité de la faune et de la flore est un facteur clé. C’est dans cet esprit que poussent autour du vignoble des oliviers, abricotiers, cerisiers ou haies qui abritent de nombreuses espèces faisant ainsi l’écosystème… ou que le troupeau de moutons vivant sur le Mas broute l’enherbement spontané en hiver pour une fumure naturelle.