eCaviste engagé dans des vins libres, Tous choisis et surtout Très bons ! Livraison chez vous en 48h à partir de 11€, Gratuit à partir de 300€ d'achats

Fabien Blacher

J'ai rencontré Fabien à la Dive édition 2020. Au gré du hasard car je ne connaissais pas ses vins, je décida donc de m'arrêter à son stand. Pour être honnête, après pas mal de dégustations, le palais fatigué, l'homme aussi, je ne fut charmé que par une de ses cuvées dont je ne me rappelle pas le nom, très certainement à cet instant précis une perte d'anacousie due au brouha de cette immense cave troglodyte. C'était un monocépage, du mourvèdre pour être précis, cépage que j'apprécie beaucoup entre autre, une cuvée spéciale me disait-il et probablement l'une de ses dernières quilles... un choc tant j'étais emballé, la qualité de cette cuvée m'émerveilla les papilles. Convaincu dès lors que Fabien est grand vigneron, je décida donc de prendre contact avec lui et bien m'en a pris. Un Vigneron extra Ordinaire, la suite s'invite à votre table. 

Sa Bio : Natif de Lyon, diplômé des beaux-arts, j'ai rapidement quitté la ville pour m'installer à Banyuls sur Mer depuis 13 ans.

Toujours animé par un rapport intime à la nature,j'ai d'abord récupéré 2 hectares de vigne puis j'ai suivi le cursus BPREA viticulture/oenologie, à la suite de quoi je suis devenu coopérateur conventionnel pour une importante cave de Banyuls.
De plus en plus conscient que l'agriculture chimique est une industrie de mort, j'ai rapidement converti mes vignes en agriculture biologique sans valorisation financière de la coopérative ou tout autre institution,juste mes convictions.
Lorsque l'occasion s'est présentée de pouvoir investir un local pour vinifier, j'ai retiré mon exploitation de la coopérative et l'ai dédié à mes propres transformations, depuis maintenant 3 ans.


La première fois que l'on découvre le cru, on admire un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, vieux de 2000 ans, sculpté par les Romains.
Cela replace le temps d'une vie dans son contexte en toute humilité ! Mon travail s'ancre ,comme tous ceux qui sont passés avant moi,dans la transmission et pour transmettre, il faut réparer, entretenir et pérenniser.
Ce qui m'a attiré également,c'est l'impossibilité d'une mécanisation: pas de tracteur, d'outillage lourd et couteux en plus d'être polluant , tout se fait à bras et dos d'homme, c'est du jardinage à grande échelle !

Sans entrer dans les détails des fondements spirituels de la méthode biodynamique de Steiner, j'ai trouvé ici la possibilité d'un rapport énergétique direct avec la nature et les éléments. Ma philosophie de vie s'inscrit pour et avec le vivant, c'est une interaction vibratoire permanente que ce soit à la vigne ou à la cave, que j'essaie de mener avec un grand positivisme.

Souhaitant que toutes ces subtilités, gardées en mémoire par le vin, égayent le coeur au-delà des sens objectifs !

Toutes les parcelles (5,5 Ha) sont situées à Banyuls sur mer, suivant la tradition d'un vignoble centenaire cultivé en terrasses sur des pentes pouvant atteindre 45%, battues par la tramontane et des chaleurs de plus en plus extrêmes.
La mécanisation y est impossible et tout le travail est manuel.
Les sols sont peu profonds et principalement composés de schistes bruns et noirs.
Le parcellaire est dispatché et offre une grande diversité de micro-climat dépendant de l'altitude,de l'orientation,de l'incidence,de la proximité de la mer et des nappes d'eau souterraines.
L'exploitation est entièrement reconvertie en agriculture biologique depuis cinq ans et composée de Grenaches noirs, gris et blancs, de Carignan noir et blanc de Muscat d'Alexandrie, de Mourvèdre, de Syrah et de Vermentino.
Les rendements y sont très faible (en moyenne 10Ha), hautement qualitatif (correspondant largement à une appellation grand cru) et d'une très grande qualité sanitaire.

Le travail du sol:

Il est entièrement manuel, non mécanisable.
Tous les tours de souches sont fait à la pioche pour arracher l'herbe, aérer la terre et réduire la concurrence nutritive/hydrique. Environ 1 mois et demi par hectare.
Les amendements se font avec du guano.
Le Ph acide des sols est régulièrement corrigé par un apport de chaux, épandue manuellement. Débroussaillage printemps et été.

Le travail de la vigne:

La taille de décembre à mars est prophylactique. Les bois mort sont éliminés systématiquement afin de limiter la propagation de l'esca, l'excoriose et des termites.
La taille est orientée vers le bien être et la vigueur de la plante au détriment du rendement.
L'impossibilité d'arrosage nous oblige à utiliser du porte greffe pour replanter. Après3 ans d'entretien et de croissance, le greffage (en fente) se fait directement à la vigne.
Notre terroir très sec, limite la pression des maladies cryptogamiques et réduit entre 3 et 4 le nombre de traitements annuels.
L'utilisation seulement du soufre mouillable, de la bouillie bordelaise, du soufre sec et du purin d'ortie confectionné.
Le traitement se fait qu'après observation si nécessaire à la machine à dos thermique.

Les vendanges : Joyeuses !
Entièrement manuelle, par caisses de 15 kg, dans les pentes avec 30 degrés à 10h du matin. Tri sur place si besoin. Le raisin arrive en cuve comme il est sur la souche.


La cave:
Production annuelle de 4000 bouteilles,7 cuvées.
Matériel :
Cuves inox de 10,5,3,1 Hl, un pressoir manuel hydraulique en bois de 5Hl, un érafloir, barriques de 500 et 220l, chariot élévateur pour travailler sans pompe par gravité, une petite pièce fraiche pour le raisin et les débourbages.

Vinification :
Nature, Subtile et Raisonnée, levures indigènes, pas d'intrant oenologiques.
Le recours aux sulfites n'existe que dans de rares cas sans alternatives à raison de 1g/Hl.


Fabien travaille avec le calendrier lunaire jusqu'à la mise en bouteille.