DISTRIBUTEUR DE VINS LIBRES ET LUMINEUX EN FINISTÈRE & MORBIHAN

LA CÔTE DES PÈRES

Frédéric Cauquil


Frédéric Cauquil : "Mon grand père paternel avait des vignes dans le Saint-Chinian. Ainsi, il faisait son vin tout en étant salarié dans un domaine viticole. Dans les années 70 mon grand père a convaincu mon père de ne pas rester sur le domaine car selon mon grand père le métier de vigneron était trop incertain. Tout de même, dans les années 90, quand mon grand père a pris sa retraite, mon père a repris l'exploitation familiale. Etant double actif et résidant à 90 km de l'exploitation il a décidé de porter la récolte en cave coopérative. De 1990 à 2010 mon père a énormément investi sur le foncier en plantant notamment les cépages dits améliorateurs: syrah, grenache, mourvèdre.

Ainsi, passionné par le travail de la vigne j'ai réalisé un BTS Viticulture œnologie que j'ai complété par le diplôme National d'Oenologue. De 2000 à 2015 j'ai travaillé dans une coopérative du Minervois tout en m'investissant dans le domaine familial. En 2015, j'ai démissionné de ce poste pour avoir plus de temps à consacrer à l'exploitation. A présent je suis œnologue conseil dans un laboratoire à temps partiel ce qui me laisse d'une part plus de souplesse et qui d'autre part me permet de rester au contact des innovations viticoles. En 2016, je me suis engagé dans la viticulture biologique et à présent j'ai même renforcé cela par la conversion vers la biodynamie.

En effet, bien que scientifique de formation j'arrive à mettre en place les pratiques biodynamiques sur mes parcelles tout autant que je puisse constater leur impact.

Au niveau vignoble,le terroir de Villespassans est très caillouteux.  De ce fait le travail du sol est compliqué pour le matériel. Ainsi, nous nous sommes équipés d'un tracteur à chenille. Ce dernier assure une meilleur stabilité et limite le tassement du sol.

Les vendanges se font mécaniquement. Pourquoi ce choix? Par simplicité je l'avoue mais aussi et surtout par souci de précision. En effet, entre le blanc et le rosé que je vendange de nuit pour avoir la vendange la plus fraiche possible et le rouge où je déclenche les apports entre dégustation, analytique et météo, la machine offre une souplesse de travail exceptionnelle. De plus, le prestataire qui intervient chez moi dispose d'une machine qui égrappe et qui trie à la vigne ce qui assure une qualité de vendange très satisfaisante.

En cave je réalise des levains indigènes pour mes fermentations. Autre particularité, je vinifie mes rouges dans des cuves ouvertes afin de pratiquer le pigeage. Ainsi, de par cette pratique j'assure une extraction très douce. Dernière particularité en vinification, le décuvage se fait directement par gravité ce qui assure là aussi une meilleure intégrité du marc." Les mises en bouteille se font au domaine.

LES VINS


Pour toute commande veuillez noter la référence, revenir sur la page Vignerons-Pro et envoyer votre bon de commande ! merci !


Les vins du domaine sont certifiés ECOCERT.


WINE WILD TASTE

CHRONIQUE D'UNE CUVÉE BIEN AIMÉE


France, vin nature, rawwine, organic wine, vin bio, vin sans intrants, vin sans souffre, vin sans sulfites ajoutés, bistro brute, vin rouge, vin blanc, rouge, blanc, vin propre, vigneron, domaine bio, biodynamie, vigneron nature, vin biodynamique, bistro brute, Quimper, Finistère, la cuvée adrien, saint-chinian, frédéric cauquil, syrah, demeter, ecocert

Cuvée Adrien  🌱💚🌱
La Côte des Pères - Frédéric Cauquil 🏡🌱
Syrah - St Chinian  🍷
Millésime 2019

Comme une offrande au soleil de sa vie, telle la chavande qui brille de mille feux, amour inconditionnel qu’on ne voit que dans ses yeux, cette passion qui transpire au travers une douce extraction, un ruisseau qui coule des sillons jusque dans ses veines, ce père ce héros cet être invincible jusqu’au dernier soupir, joie indicible et reine de parler à son père qui encore respire, ce moment de grâce ou sous votre douche de palace, vous avez chanté Céline dans vos secrets les plus inavoués, pour un voyage salace au bout de la nuit, trait pas sage et bordeline d’une humeur badine mais en rien anodine. Revenons à nos moutons, il s’agit ici de l’amour d’un père à son fils, d’une transmission sans détour, d’un savoir tout droit sorti du pressoir, une transfusion de sang contaminé par la joie et le don de soi, un don d’organe service compris jusqu’à l’épicrâne, du gratos mon boloss, simple chose qui fait de nous des dieux de l’olympe sans thrombose. Cette Syrah est une pure merveille, un Saint-Chinian qui casse du code à cette appellation enfouie, un vin nouveau aux antipodes qui vous sort avec chatterie de votre sommeil de ruffian, ou rondeur et équilibre sont les maîtres mots, ou les tanins sont fondus comme un petit lu dans son chocolat chaud, fruits noirs compotées, joufflu et généreux, magistrale cuvée sur ce terroir oublié, quelle belle oblation d’un père à son fils, de l’amour à foison sans artifice, cela vaux bien tout les sacrifices.