CHARLOTTE & JB SENAT


Jean-Baptiste Sénat et son épouse Charlotte sont installés Minervois, précisément à Trausse, à 25 km de Carcassonne, sur les contreforts de la Montagne Noire et sur le domaine familial qui s'étend sur 15 hectares. Il est conduit en agriculture biologique et certifié Ecocert. Les sols sont composés d'argilo calcaires et lentilles siliceuses de garrigue. 

Ses cuvées se composent des meilleurs cépages locaux méditerranéens, principalement grenache, carignan, mourvèdre et cinsault. Au fil des années, il a su se forger un des plus grands noms de l'appellation. Les Vins de Jean-Baptiste sont l'expression la plus identique de ce terroir. Des vins accessibles, démocratiques, d'une extrême buvabilité, axé sur la fraîcheur, la gourmandise et l'équilibre.   

JB Sénat est diplômé en histoire et sciences politiques, travaille à Paris, et décide de fuir la cité suite aux grèves de 1995 qui le décident à un retour aux sources, sur les terres de sa famille. Il reprend alors le domaine et à force d'acharnement au travail, son premier millésime voit le jour dès 1996.

A multiplier les rencontres avec de grands vignerons,  de celle particulière avec Jules Chauvet, vigneron engagé et adepte du vin nature, lui apportera sa propre vision et déterminera avec conviction les vins qui souhaitent produire, à son image. 

Aucun Intrant, Aucun traitement...


Peu interventionniste, Jean-Baptiste n'a recours à aucun produit de synthèse, pratique les vendanges manuelles, utilise des levures indigènes et aucun intrant. Vigneron reconnu et vinificateur de talent, il taille ses vignes en gobelet, et privilégie les vendanges entières. En résultent des vins misant sur la fraîcheur, d'une finesse totale et profondément complexes.
C'est propre, c'est bon, c'est accessible, et irrésistible.

LES VINS SÉLECTIONNÉS


Dégustation


Hors-Champs 🍇
Grenache, Carignan, Cinsault
Domaine JB Sénat 🌱💚
Millésime 2020

Je vous ai déjà dit que j’étais un mordu des vins de Jb sénat et son épouse Charlotte ?
Peutêtre... ou pas .. quitte à passer pour un décérébré en manque denouveauté capable de vendre sa poupée gonflée sur l’hôtel de la pitié.
Surce nouveau millésime d’Hors Champs 2020 on change un peu la donne… jevous rassure on ne passe pas du pet de nonne à la religieuse, ni du petde putain à l’appendice mou de Darmanin, assemblé avec du Carignan,voilà que c’est au tour du Cinsault de s’inviter magistralement avec cegrenache vachement séduisant ! Toujours sur le jus avec une belle robeen taffetas couleur rubis, un nez de Cyrano qui dérobe des fruits noirsbien mûris, des tanins fondus à vous mettre la gorge lisse comme lecrâne d’un tondu rasé par la milice, de la matière qui a tout pourplaire sans jamais se défaire, histoire de rengainer son pistolero deSancho Panzer de l’avenue Kleber jusqu’à Sacramento !
L’artde faire du vin accessible tant par le prix irrésistible que par lafraîcheur du matin, de l’équilibre maîtrisé au plaisir immédiat suave etcoquin, de la soif pour boit-sans-soif en Arlequin, et sans abuser devotre candeur et de votre front râleur, nous sommes dans le mille … Làprécisément ou la quille est un must sans concession qui nous enfilejusqu’au Talon. Mais attention camarade compagnon, on est pas dans legorgeon de bourguignon ou du vin de cloche et de mouton, on est dans lecanon de Navarone, celui qui défend ses valeurs de paysans et qui tonne,contre les interdits inventés, empêchant de s’aimer éperdument commeles tristes amants de Vérone. Alors celui qui voit en la déesse Minervede la beauté en verve, là ou l’intelligence fera référence, là ou lespréjugés seront effacés, saura apprécié cette délicieuse cuvée.