DOMAINE BELLE

Famille Belle


Le domaine Belle possède une histoire originale car autrefois la culture de la vigne sur Larnage se situait autour du château et elle était la propriété du seigneur de Larnage dans les années 1600, où chaque habitant lui devait trois journées de corvées (une pour la taille, une pour le labour, et une autre pour les vendanges).

A la reprise de la propriété par Louis Belle (le grand Père de Philippe), un changement profond va intervenir. En effet Louis BELLE aimait travailler ses vignes mais n’aimait pas vinifier le vin, et il va adhérer à la cave coopérative de Tain l’Hermitage en 1933. Cependant, en grand vigneron, il va continuer d’acquérir quelques belles parcelles sur la commune de Larnage et Tain l’hermitage. A la reprise de la propriété familiale par son fils Albert dans les années 70, le domaine s’étend sur deux communes (Larnage et Tain) et couvre environ 4 ha.

Albert Belle, passionné par la vigne et le vin recommence à faire son vin pour sa consommation personnelle et ses amis. Il faudra attendre1990 pour voir le retour du vin au premier plan et la création du domaine Belle, en effet sous l’impulsion de Philippe (le fils d’Albert)après des études œnologiques, ils vont construire ensemble une cave moderne et fonctionnelle et se donner les moyens, en respect du terroir pour produire de grands vins.

A partir de cette date, la surface viticole du domaine va s’agrandir rapidement sur des terroirs différents (galets, granit) et des appellations différentes (St Joseph) pour arriver à 20 ha dans les années 2000.

Petits rendements, Grands vins ...


Ces différents terroirs associés au cépage de nos appellations qui sont la marsanne et la roussanne pour les vins blancs et la syrah pour les vins rouges vont permettre d’obtenir plusieurs cuvées avec des profils aromatiques et des structures tanniques différentes.


La recherche systématique de petits rendements (20 à 40 hl par hectare) conduit à pratiquer une taille sévère et à appliquer une fumure organique très modérée. Des pratiques viticoles stricts (travail du sol mécanique, traitements phytosanitaires naturels et raisonnés,effeuillage, vendange verte si nécessaire, vendange manuelle) conduisent à extérioriser pleinement le potentiel qualitatif du cépage.


Un micro climat privilégié assure aux raisins une parfaite maturité et une qualité exceptionnelle pour l’élaboration du vin.


Les vins blancs

Après pressurage et débourbage, fermentation à basse température (environ 15-16 °) pendant un mois en fûts neufs, fût d’un vin et cuve inox suivant les appellations. Élevage sur lies fines jusqu’à la réalisation de la fermentation malolactique, suivit d’un soutirage et mise en bouteille après douze à dix huit mois d’élevage suivant les appellations.


Les vins rouges

Égrappage partiel ou en totalité suivant les cuvées, macération à froid, cuvaison de trois à cinq semaines avec pigeage et maîtrise des températures de vinification. Élevage des vins rouges en totalité en fût de chêne avec des proportions de fûts neufs variables en fonction des cuvées, durée d’élevage comprise entre douze à vingt-six mois, mise en bouteille après collage sans filtration.

LES VINS SÉLECTIONNÉS


WINE WILD TASTE

CHRONIQUE D'UNE CUVÉE BIEN AIMÉE


Les Pierrelles - Crozes Hermitage 🍇
100% Syrah
Domaine Belle 🌱💚
Millésime 2019

Belle un jour, belle toujours, Belle au regard noir qui nousensorcellent, Belle et sa cuvée les Pierelles que l’on nomme sans peine,Belle comme un domaine de la Drôme au 45ème parallèle. Un Crozes deseigneur, un Hermitage de gagneur, une rose dans le coeur, un vin quifait bcp mieux le job que Steve, à la recherche de sa pomme perdue dansles sillons de Larnage. Un conseil de bonhomme, un avis de convaincu, onne peut définitivement jouer les snobes et se détourner de ce flacontaille patron. Alors ouais je palabre, je m’égare, je m’amuse, je ris,mais entendons nous bien, je fais ça comme un Tartare, de boeuf, un peucomme Franck dans la surface, je découpe des arbres avec mes godasses,mais jamais au grand jamais je n’abuse. Du temps perdu pour certains,c’est bien, c’est naze, trépané de la phrase, du neurone sans emphase,bin oui mon tintin la vie et le vin ne se résume pas avec zéro et un. Jeremonte sur ma scelle, et m’enquille Les Pierelles, ce vin limpide etenvoutant, par métonymie un somptueux canon à belle robe rouge rubis,des fruits noirs bien murs et compotée, de l’épice subtile qui vousexplose avec malice et sans artifices votre nez d’oenophile ou votreappendice de novice. Le jus vient vous caresser vos papilles éclairées,aérien et volubile,  il saura vous convaincre d’un rien, que le CrozesHermitage est un grand vin et qu’il ne serait pas sage de mourir sur ledallage sans goûter cette offrande de la nature. Quitte à êtreredondant, ici, je promeut avec joie et partage, ce qu’il y a de mieux,des vins qui transcendent votre corps jusqu’à la Cordillère des Andes,de la dopamine en insuline, de la cocaïne en terrine, de la sérotonineen tajine, de la taurine pour Jacqueline et rien ne pourra arrêter monchar mon cher Ben-Hur, car il est déjà trop tard

NEWSLETTER